Du grain sur le toit

Contes, légendes, énigmes ...

Fil des billets - Fil des commentaires

mardi 15 novembre 2016

L'oie d'or ou le rire de la Princesse

conteur01.png

Le soir au fond des bois, savez-vous quoi ? … L’oie de Louis oit des histoires comme à la foire !* Des histoire à ne croire que si vous êtes nés d’un pépin de poire arrosé d’un peu d’espoir.

Pêches, pommes, poires, voulez-vous une de ces histoires ? Si c’est non, bien le bonsoir, mais si c’est oui, dites :“À toi la bobine de fil d’or, à nous l’histoire !”

Le fil d’or est pour moi ?! Bon, comme c’était il y a peu la Saint Martin, allons-y pour une histoire d’oie …

Il était une fois un homme qui avait trois fils. Le plus jeune avait été surnommé le Bêta, c’était comme ça, et il était la risée de tout le monde. Ses frères le prenaient de haut et se moquaient de lui par devant comme par derrière à chaque fois qu’ils le pouvaient.

Lire la suite...

samedi 25 juin 2016

Contes de Palestine

Praline-GAY-PARA_a_la_maison_du_conte.jpg
Praline Gay-Para à la Maison du Conte

Lorsque je pense “Contes de Palestine”, aussitôt me sautent à l’esprit le nom plaissant et l’accent chantant de … Praline (mais voui !) Gay-Para. Cette femme, ethno-linguiste de formation, a commencé à vivre sa passion par des collectages au Liban, le pays qui l’a vue naître, mais depuis trente cinq ans, elle voyage sur tous les continents, fouine dans les bibliothèques, interroge les braves gens, ausculte leurs souvenirs, s’en délecte, pour réveiller les imaginaires, trouver des versions rares, surprenantes, cocasses, parfois se les approprier, d’autres fois les respecter de très près, pour ensuite les restituer à un large public par l’écriture, l’enregistrement, ou la scène.

En ce qui concerne la Palestine c’est à Bethléem, Beït Jala ou Ramallah, qu’elle a tendu l’oreille auprès de couturière ou de soixantenaires qui racontent les récits que leur contaient à eux-mêmes autrefois leurs grands-pères, leurs grand-mères.

 

Lire la suite...

mercredi 1 juin 2016

Sahar et Malakhi

P1090893X3.jpg

Voulez-vous un conte ? Le meilleur, je l’ai préparé pour vous …

 

-Malakhi, dit Sahar à son p’tit mari, demain c’est fête,
Nous aurons autour de la table notre famille adorée au complet :
Pépère, Mémère, ce cher Elias,Tantine et ta jeune et jolie frangine.
Va au marché et achète, achète, ce qui est bon pour le palais.
Au milieu des étalages, choisis le meilleur.

Lire la suite...

samedi 30 janvier 2016

Ma grand-mère l'Oie

2014-04-21_France-Do-moutons-Unesco_032X4.jpg
Jadis, le personnage de l’oie avait une symbolique spéciale : à la fois initiée, initiatrice, protectrice et maternelle,
elle incarnait le triomphe de la lumière sur les ténèbres.

Lire la suite...

vendredi 8 janvier 2016

Léon, la nuit

Bien que l’hiver n’ait pas encore montré les crocs, je ressors mon gros manteau un conte de Yannick Jaulin, découvert avec grand plaisir un matin de Noël, il y a belle lurette. Une histoire toujours d’actualité  avec un errant, un vagabond, qui cherchait un toit.
Et c’est Yannick, le poitevin, qui raconte - en plein air sur la vidéo de 2008 - avec sa verve, son patois parfois et surtout sa franche et belle humanité …

Lire la suite...

dimanche 27 décembre 2015

Black Christmas

L’an dernier, à pareille époque, je dénichais un conte pour le moins original; c’est le “Noël Noir” d’un humoriste, patron du “Chat noir”, journaliste de la fin du XIXe. J’ai dit Alphonse Allais. Le prologue semble en avoir été écrit hier, ou pour le moins en ce début de XXIe, jugez plutôt :”Je veux bien encore, malgré mon extrême lassitude, malgré mon écœurement de tout ce qui se passe en ce moment, malgré mille déceptions de toutes sortes, je veux bien vous dire un conte de Noël. Oui, mais pas un conte de Noël comme tous les autres. Dans les coutumiers contes de Noël, il tombe de la neige, comme si le bon Dieu plumait ses angelots. S’il ne neige pas, dans les contes de Noël, au moins le sol est durci par le froid et le talon des passants résonne joyeusement sur les pavés. Dans mon conte de Noël de cette année, si ça ne vous fait rien, nous jouirons d’une chaleur de tous les diables, phénomène peu étonnant quand vous saurez que la chose se passe dans une plantation de La Havane.”

Chaleur de tous les diables ! Wahou !…
Attention, le thermomètre monte
Et je vous fais cadeau du conte !…

Lire la suite...

mardi 15 septembre 2015

Il y a deux loups

Au détour d’une ruelle truffée de belles bâtisses anciennes, je l’ai aperçu, lui …
L’efflanqué, le sauvage, le triste loup.

P1050435X2.jpg

Pan de mur - Ruelle de St Bertrand-de-Comminges

Y’a pas à r’dire, il est superbe,
ses pattes en mouvement, son échine solide bien qu’un peu lasse
sa gueule saisissante de réalisme !

Lire la suite...

mercredi 9 septembre 2015

Assis sur un vieux crocodile

Déambulant dans la cathédrale de St-Bertrand-de-Comminges,
à deux fois, j’ai regardé cette bête naturalisée, cerclée de fer,
qui ne faisait plus peur à personne depuis des lustres, mais qui, ici, semblait si peu à sa place.
Qui ? Quand ? Pourquoi ?
Sur ces terres du Comminges, en Haute-Garonne,
Dans cette église honorant la mémoire de Saint Bertrand ?

P1050368X1.jpg

Cathédrale N-D à St-Bertrand-de-Comminges (31), août 2015

Lire la suite...

mercredi 17 juin 2015

La lune au fond du puits

La nuit vient doucement de tomber. La tiédeur vous enveloppe, vous êtes assis sur un muret, sur un banc, sur une pierre. Quelqu’un élève la voix. Et puis tous l’écoutent, c’est presque magique !

P1010905X4.jpg

Lire la suite...

mercredi 27 mai 2015

D'autres ponts à construire

Deux frères qui s’appréciaient depuis toujours travaillaient en bonne entente dans la même ferme, vivant chacun avec leur famille dans deux maisons éloignées d’une centaine de mètres. Jusqu’au jour où un conflit éclata entre eux.

Lire la suite...

mercredi 18 mars 2015

Les deux hommes, la mouche et le crâne

P1010423X1.jpg

Il était une fois deux hommes qui cheminaient côte à côte. Accablés de chaleur, ils se retirèrent dans un coin d’ombre pour laisser filer les heures tranquillement. L’un des deux s’allongea et s’endormit promptement sur le dos, tandis que l’autre s’amusait à contempler les bestioles qui crapahutaient et voletaient autour d’eux.

Lire la suite...

mercredi 18 février 2015

la révoltE des obJeTs

Je suis un poil énervée. Ah bon ? Rien de bien méchant, vous me direz, mais tout de même … Dimanche, l’homme de la maison a cassé le beau vinaigrier en grès que j’aimais beaucoup. Un cadeau, un bel objet, utile de surcroit ! Bon, ce n’est qu’un objet, certes. Mais depuis hier, je cherche des “calli-collages”, des créations réalisées l’an dernier que j’avais bien archivées, et que je me souviens parfaitement avoir changé de carton. Pfff ! Une occasion de ranger, me direz-vous, mais, voilà, j’ai fouillé, brassé, touillé, pas plus d’oeuvres hautement artistiques sous le lavabo, que d’éléphant dans le frigidaire ou de girafe dans l’escalier. Ok, je vais les retrouver, je sais, mais en attendant mes nerfs dansent la java. M’enfin !!!  C’est pas la fin du monde, quoique … Pour m’apaiser (le poil), je relis un travail sur l’imaginaire effectué, il y a quelques années, par les lutins (5-6 ans).

La révoLTe des oBjets

Lire la suite...

mercredi 4 février 2015

Dame Hollé

Hier, en rentrant de la gym, de gros et merveilleux flocons sur notre pare-brise,
L’occasion de revenir en pays d’enfance.
Mon conte est un peu long, mais j’ai travaillé à lui donner un style vivant, fluide et léger.
Alors, vous me suivez ?… Vous y gagnerez votre journée !

edredon-coquecigrues-modele-reine.JPG

(Edredon : Le monde de Rose)
*
Plumes à son balcon
Tombent froides sur mon front
Blanche Dame Hollé

Lire la suite...

mercredi 21 janvier 2015

Ce qui se dégage du conteur

Il y a exactement un an, je faisais à Paris un stage avec le conteur Michel Hindenoch : “Mûrir un conte, ou comment créer une version personnelle et convaincante d’un conte de son choix”

Je m’étais inscrite car, avec le même grand plaisir, j’avais “vu” trois de ses spectacles, et dans le dernier particulièrement -“Les ravis”- ses intonations, sa voix, m’avaient embarquée loin. Je savais aussi par mes relations, mes lectures, que c’est un homme qui voit et sent les choses; profond et large. Un artiste qui fait salle comble en restant authentique. Tout ça et rien que ça !

Lire la suite...

jeudi 11 décembre 2014

Adragante

Écoutez donc ce qu’il était une fois et ce qu’il n’était pas. Ce que mes mirettes ont entendu et ce que mes oreilles ont vu !

Dans les temps reculés, vivait une horrible sorcière, la pire peut-être. Elle détenait le pouvoir de tout paralyser, de pétrifier bêtes et gens, de faire mourir arbres et plantes. Elle ne comptait qu’un seul ennemi, le soleil …

C’était une sorcière très très belle, excessivement blanche, qui se faisait appeler Marie-Neige pour tromper le monde sur sa bonté, mais la forêt entière connaissait son nom véritable : “Adragante”, car elle hurlait de rage devant le vivant, le joyeux, le libre qui peuplait les sous-bois et les frondaisons.

Le palais d’Adragante se dressait, imposant, silencieux et étincelant de blancheur, en haut d’une colline à “Arbre mort”.

ecureuil2 Photo Christian Cabron

Lire la suite...

dimanche 30 novembre 2014

L'art d'écouter

Puisque nous étions -virtuellement- jeudi à Fouesnant, je ne résiste pas au plaisir de vous présenter une malicieuse conteuse qui, dans la douceur d’un soir d’août, nous a conduits durant une heure et demie sur ses chemins imaginaires et merveilleux. Juste avec sa voix, ses mains … Cela m’étonne toujours.

conteuse-bretagne_187.jpg

Écouter, un art ou pas ?

Lire la suite...