jeudi 29 juin 2017

Au pays des ardoises

P1060695X7.jpg

“C’était pourtant comme la lampe sur la table avec le pain.” Philippe Jaccottet

Devant la déferlante de spams qui s’est abattue sur ce blog, j’ai été contrainte de le fermer à tout commentaire. Vous pouvez toujours me contacter via mon adresse mail, connue des amis, ou par le formulaire de contact situé dans la colonne de droite, dans la rubrique “Menu”. Merci et bon vent à chacun !

lundi 15 mai 2017

Tourner la page

Mon rapport avec les êtres et les choses, sûr qu’il s’est modifié depuis huit ans que je suis le fil de vos blogs. En même temps qu’il s’est, je crois, approfondi, l’amplitude vers laquelle porte mon attention quotidienne s’est élargie, mais il est naturel qu’elle se resserre aussi, pour ne pas sombrer dans l’épuisement, pour parvenir à vivre sereinement.

Cette huile sur canevas empruntée à José Escofet, avec son aimable autorisation, me permet de risquer une petite réflexion personnelle, différente et certainement complémentaire à celle de l’artiste, dont je vous livrerai les grandes lignes ensuite.

THE_OLD_BOTANICAL_BOOK__Oil_on_canvas_66x81_cm__2008_copy_1_.jpg
Le vieux livre de botanique, José Escofet, Huile sur canevas 66 x 81 cm, 2008

Lire la suite...

samedi 15 avril 2017

Mission (secrète) dans le désert.

Ce billet, je l’avais rédigé en16 -suite à la photo de ce cheval qui affiche un air canaille-

mais, curieusement, il est resté dans mes archives.

Maintenant avril est là avec son grand soleil et nos envies de blaguer un peu …

On n’est pas sérieux quand on a dix-sept ans ! Et même un petit peu plus. M’enfin !!!

Arthur, t’en as une à raconter ? (Arthur c’est le cheval roux à droite.)

P1100462X2.jpg

-Tu sais pourquoi les chevaux dans les boxes grattent le sol ?

Lire la suite...

mercredi 15 mars 2017

Pieds nus dans l'aube

Depuis plus de trente ans je connaissais le texte de Leclerc sur Le bonheur, grâce au chanteur Julos Beaucarne qui le prononce admirablement sur un de ses disques. Comme à l’époque nous n’avions pas Internet pour nous instruire (!), je l’ai toujours attribué à Beaucarne lui-même !! Puis, un jour, Badaboum ! Je découvre sur la toile que certains l’attribuent à Beaucarne et d’autres à Leclerc. Tiens, tiens ! Durant un repas de famille, quelques temps plus tard, mon homme évoque ce texte en l’attribuant au chanteur Belge. Une vérification s’imposait ! J’ai alors découvert la couverture que voilà et est monté en moi le désir de lire ce bouquin. Milly, la Québécoise, me l’a fort gentiement envoyé, il y a déjà quatre ans ! Je souhaitais alors en faire un billet pour la remercier. Curieusement, le livre m’a tellement touchée, rejointe, qu’après sa lecture je me suis sentie toute petite et incapable d’écrire quelques mots, quelques phrases, qui soient à la hauteur du talent de l’écrivain, du conteur, qui avait couché une partie de son enfance sur les petits sentiers de l’aube. Tout le récit me paraîssait si riche et si profondément humain que seul le temps pouvait m’aider à l’intégrer, sans trop le dénaturer, l’apauvrir …

2013-01-27_Cadeau-milly_003X1.jpg

Cadeau de Milly en janvier 2013

 

Lire la suite...

mercredi 15 février 2017

Tango

Je ne vois plus l’eau couler sous les ponts
Et pourtant elle coule !
Déjà 6 ans que j’ai posté ce billet, une première fois !
Incroyable !!!
8 ans que j’ai commencé à bloguer !
Pincez-moi !!!

Je vous l’ai exprimé la dernière fois, bientôt, je vais quitter ce toit.
Aussi pour fêter ces 8 ans de bonheur, de joie,
Je vous offre un petit bijou d’émotion :

Une musique de Gotan Project.

Danse de couple par excellence,
le tango marie grâce et force,
élégance et sensualité.

 

Lire la suite...

- page 1 de 31