Toit là-bas

Voyages, monde

Fil des billets

dimanche 29 mai 2016

Sonnez, sonnez toujours, trompettes !

“Et ces évènements ne se sont pas déroulés dans la banlieue de Jéricho …” avais-je pu lire un jour dans un article. Mais de quel sujet était-il question ? De la longueur des pantalons, de la façon de porter le chapeau melon ou de lancer le ballon ? C’est ce que je me demandais en arrivant dans la ville la plus ancienne et la plus basse du monde.

P1080556X4.jpg

Une ville de palmiers, d’oranges, de bananes, de figues et de dattes

 

Lire la suite...

mercredi 25 mai 2016

Biscuits et compagnie

Récemment, j’attendais mon vol dans un aéroport, j’avais des grilles de mots flèchés, quelques livres et un paquet de biscuits craquants, juste acheté dans une boutique.

Griffonant mes lettres dans les cases d’une grille sur mes genoux, j’aperçus de biais un homme s’installer non loin de moi. Grand, balaise, avec un sourire étonnant pour une heure si matinale. Le genre héros de “Intouchables”, vous voyez ? Assez rapidement, poussé par l’envie et la gourmandise, certainement, le “grand balaise” piocha un biscuit dans le sac posé entre nous.

Lire la suite...

dimanche 14 juin 2015

La Pescheria

“On dit que le hareng a une âme et que celui qui rencontre cette âme peut l’interroger comme on questionne un sage.
Et l’âme répond. On dit aussi que la dorade change sept fois de couleur avant de mourir.”

“Les déferlantes” Claudie Gallay

A environ deux cents mètres du pont du Rialto, sur le campo de la Pescaria, sous de magnifiques halles gothiques (dommage je ne les ai pas photographiées !), se tient le très animé, authentique et coloré “Mercado del pesce al minuto” ou Pescheria. Et cela tous les matins du mardi au samedi. Ce pittoresque marché aux rideaux rouges abrite de nombreux étals proposant toute sorte de fruits de mer en provenance de la lagune, mais aussi de l’Adriatique, de la Méditerranée et de l’Atlantique nord.

Lire la suite...

mardi 2 juin 2015

Quintessencier, est-ce insensé ?

Que faire de ses émotions, de ses souvenirs, de ses belles découvertes - sur le monde et sur soi - après un voyage ? (Cf le billet précédent sur la mémoire.)

 “Il faut s’attacher à ce qui est personnel, m’a suggéré une amie à qui j’exposais la question. Ensuite choisir et combiner trois/quatre moyens d’expression qui nous conviennent … Creuser plus que s’étendre.”

Michel Onfray avec quelques jolis verbes - que je n’aurais  tous osés - livre ses propres pistes de réflexion  :

Lire la suite...

samedi 30 mai 2015

la mémoire

Depuis plus d’un mois que je suis rentrée de mon périple à Venise, pas une journée, sans que mes pensées ne m’emmènent avec bonheur là-bas. Sans que je ne trie des photos, que je n’écrive quelques pages ou lise  des propos sur cette ville si particulière.

Johann_Gottfried_Steffan_Venedig_Malerische_Ecke.jpg

“Un coin de Venise”, aquarelle de Johann Gottfried Steffan, paysagiste suisse, 1815-1905

Lire la suite...

- page 1 de 2